Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 13:30

Nurse-Joker-the-joker-8887454-465-529.jpg

 

S’il y a un domaine où j’estime la profession doit s’améliorer se serait dans l’évaluation des stagiaires.
Entre idées préconçues, moulage  et formatage idéologique, petit copinage avec certains stagiaires, il n’y a qu’un pas qui ne doit pas être franchis.

Dans la pratique des faits, je considère que le stagiaire AS a acquis certaines compétences lors du stage pour qu’il soit validé.

Pourquoi me dira t’on ? Je pense que ce n’est que justice et surtout je pense que c’est la moindre des choses parce que ce stagiaire n’est pas payé par aucun des établissements qui jouissent de cette manne gratuite.
En plus, en se confrontant au monde du soin, le stagiaire  prend un risque pour sa propre santé physique et psychique.

Surtout,l’évaluation des compétences ne sert que de paliers à franchir tout au long des 10 mois de formation.
 
Notre métier est difficile et à des contraintes que peu de personnes communes à notre société auraient acceptées.
Ne nous mentons pas,si cette note était matérialisée en salaire qui aurait accepté d’avoir un salaire négatif.
Surtout que si certains professionnels tendaient l’oreille, je dois dire que bons nombres de stagiaires sont dans des situations économiques et sociales très précaire.
La situation des stagiaires AS est des plus cocasse puisque c’est le stagiaire qui paye pour travailler gratuitement.
Pourtant des AS se permettent encore de mettre des notes qui frisent le ridicule envers certains EAS* .

Je me suis moi-même concerté avec des collègues et si l’empathie est de mise pour le patient,ce n’est pas le cas pour cette main d’œuvre corvéable qu’est le stagiaire.

C’est toujours la même rengaine qui ressort lors de ses réunions pour faire le constat du stage de l’EAS .Il y a des propos que je qualifierai d’inacceptable :

- « La stagiaire ne pose pas les bonnes questions » : Phrase passe partout pour signifier à la cadre que l’on sait ce que l’autre ne sait pas.Evidemment nous sommes des professionnels et nous avons certains savoirs mais « poser des bonnes questions » cela me laisse songeur.
Le stagiaire pose une question et quelle soit stupide ou une analyse cohésitive à ce qui a pu se faire peut m’importe tant que le stagiaire ne végète pas.Toutes les questions sont « bonnes » à saisir.En plus,souvent une question  « stupide » peut parfois remettre en cause certaines pratiques .Une question même idiote a pour vocation par essence à en entraîner une autre plus judicieuse.C'est notre rôle de pédagogue d'essuyer ce genre d'interrogation et d'aiguiller les propos du stagiaire dans une  vision et une posture plus professionnelle.


- « Trop lente,la stagiaire ne suit pas le rythme » ,pourquoi pas châtier aussi ce stagiaire à coup de fouet..… Objectivement on pourrai parler d'un problème d'organisation mais pas de lenteur.Le stagiaire doit avoir du temps pour intégrer les bons gestes lors des soins.


Il y a aussi ces prises à partie idéologique qui n’ont pas lieu d’être dans une évaluation. Il y a des élèves AS qui sont même jugés par rapport à des détails qui concernent leur vie privée. 

 Il y a toutes ces petites phrases implicites qui font penser que cette stagiaire est plaisante parce que l’on se reconnaît en elle.Cette stagiaire serait issue du même moule social.
Cela se matérialise par des propos discriminatoires et des prédispositions innées à notre profession: « c’est une mère de famille ce qui induit qu’elle est capable de ... ».L'endroit où est originaire le stagiaire ou son corps de métier auraient aussi une importance significative pour exercer dans certains lieux :  « elle fait partie de notre corps d’armée », « elle est de la région ».


Prendre un stagiaire n’est pas un faire-valoir et demande un minimum de temps et de pédagogie  pour l’accompagner dans les difficiles étapes que ce stagiaire devra surmonter pendant son stage.
Hors, ce n’est pas le cas et je me rends compte que la qualité des évaluations est mauvaise quand elle n’est pas déplacé voir inacceptable dans les propos tenus.

Dans la face cachée du stage ou le côté obscure, il est aussi de la responsabilité de l’Ifas de  ne pas mettre les élèves dans des structures maltraitantes.Le suivi aussi et parfois très délétère à cause de formateurs immatures et pour certains incompétents et déphasés des réalités du terrain.
J’ai déjà reçu des appels de formatrices qui me disaient que «cette élève a posé problème lors de son précédent stage » ou encore plus étonnant qu’il fallait «secouer ce stagiaire »sans même au préalable me demander mon avis sur son travail.En plus,je dois dire que ce genre d'ordalie verbale était complètement inutile.

Donc entre des Ifas qui ont des suivis superficiels et des propos abjects et calomnieux et des structures maltraitantes  indisposées à accueillir un stagiaire et à partager leurs savoirs .

Je ne peux arriver à la conclusion que le ou la stagiaire qui est tiraillé(e) entre tout ces démons mérite un minimum de considération lors de son évaluation.   
N’oublions pas que nous avons été stagiaire.N’oublions pas que l’échec d’un stagiaire ,c’est aussi le notre.

*EAS : élève aide soignant(e).

Partager cet article

Repost 0
Published by aide soignant
commenter cet article

commentaires

zen 26/04/2013 15:27

bonjour lililas
surtout il ne faut pas vous décourager et rester bien concentrée sur les deux derniers modules à valider.pour cela,il faut noter les transmissions dans le dossier de soins du patient sur la feuille
du diagramme des soins et sur la feuille des transmissions ciblées.ne pas hésiter à demander de l'aide à l'équipe y compris les ide si les as ne se montrent pas dispo.pour l'organisation des
soins,demander quels sont les priorités du jour.pour réussir,il faut communiquer et collaborer.bon courage pour les prochains stages.

Lililas 25/04/2013 17:48

Bonjour Zen,
Pour vous répondre j'ai été aussi étonnée. Surtout qu ayant validé mon module 6 qui concernent l hygiène stérilisation des locaux, je voyais pas l intérêt de m en faire faire autant à ce
stage..mais bon a la rigueur je m en fout mais qu on viennent me donner en pleins couloir une leçon sur la manière de tenir un balais, qu on me sorte en fin de stage que le ménage je le faisait pas
alors que je me suis tapée je ne sais combien de chambre en stérilisation...même les ash ne comprenait pas pourquoi on me larguer sur ces tâches la... On m a même demander de nettoyer les toilettes
du perso c est dire..... Je me suis tjr exécuté sans ronchonnée et c est pour ça que je vie encore plus mal ce saquage finale de mon évaluation.

zen 25/04/2013 15:23

bonjour
je suis référente de l'encadrement des stagiaires as et je suis très surprise que l'on demande aux élèves de faire le ménage des sols,car à ma connaissance cela ne fait pas partie de la fonction
des as.l'essentiel pour moi est que les élèves s'intéressent aux soins et au relationnel avec les patients.

lililas 24/04/2013 22:17

Je suis Eas, je termine ma formation dans deux mois, et pourtant j'ai envie de tout abandonner, j'ai eu deux stages qui se sont très mal passé, des réflexions injustifiées, fondés sur aucun fait...
on m'a reproche dans le dernier de mal faire le ménage mais par contre je fais de bons soins et y'a rien à dire sur ça... mais vu que je fais pas le ménage av entrain enfin ça vient d'elle ça,
parce que quand je me tape 10 chambre à faire en stérilisation plus la refection des lits qui va avec, faut bien que j'en est de l'entrain... bref je suis une élève pas motivé qui prend pas
d'initiatives, qui ne pose pas assez de questions, on me voit pas aide soignante dans 3 mois, bref en gros je suis qu'une merde à leur yeux nul, incapable de bosser et de tenir un balais... on
dirait pas qu'avant j'ai bossé 4 ans en tant que réceptionniste hotelière pour entendre autant de chose.

Je désespère vraiment, j'ai validé tout mes modules pour le moment, me reste plus que le 7 et le 8 et 2 stages, mais voilà mes compétences si ça continue vont passer en dessous de la moyenne et je
pourrais faire une croix sur mon diplome. Je suis dégouté de cet univers vraiment..

nadou 21/12/2012 18:56

j'ai passé mon premier concours d'aide soignante avec brio et j'ai meme obtenu la note de 18/20
dans le cdre de ma formation j'ai passé le premier stage en structure hospitaliere et le resultat etait elogieux, et j'ai entamé il y'a un mois le second stage a 100 kms de chez moi.
je me levais à 4h du matin pour pouvoir rejoindre l'equipe du matin qui commencait à 6h30 du matin
j'estime avoir fait un stage magnifique j'ai eu un contact magnifique avec les patients et j'en garde un excellent souvenir par contre je suis sortie hier du bureau du cadre brisée et anéantie.
depuis le premier jour j'ai été pris à partie par un groupe d'ASH qui apparemment n'aiment pas ma tete ou me trouvaient pas à leur gout.
j'ai eu droit au mepris, a l'exclusion et meme aux insultes indirectes de rascisme j'ai eu droit à tout et j'ai pris mon mal en patience, toutes les occasions etaient propices pour me taper dessus
d'ailleurs une patiente l'a remarqué et finalement j'ai meme demandé de rencontrer le cadre qui a refusé de me rencontrer .
la conclusion c'est qu'a l'unanimité ils ont decidé que ne valait rien comme futur aide oignante et qu'il fallait que je revois ma position en tant que stagiaire.
l'une des ASH m'a meme dit que je suis arrivée en terrain conquis j'etais tellement à l'aise avec les patients qui m'adoraient que ça ne leur plaisaient pas et du coup ils ont monté des pieges que
je n'ai pu demonter avant.
voila aujourd'hui je suis vraiment degoutée de ce milieu et je ne sais meme pas si je voudrais vraiment le faire.

aide soignant 22/12/2012 15:43



Nadou,vous me parlez d'ASH et jamais vous ne mentinnez les ASD.Sachez que les ASH n'ont rien à dire sur votre évaluation.Les ASH ne peuvent se permettre d'évaluer votre stage.Vous devez relater
ces faits à votre formatrice pour que des mesures soient prises.D'autant plus que vous relatez des faits de racisme ce qui sont très grave.N'ayez aucune crainte et signalez le à votre formatrice
ou à la direction de l'Ifsi .Vous avez malheuresement fait l'amère expérience de certains ASH qui sont aigris parce qu'ils n'ont jamais réussi le concours.Ce genre d'ASH cherchent la tête de turc
pour passer leur aigreur .On comprend très vite pourquoi ce genre de personnage a toujours été recalé au concours.Comme dans tout les métiers un peu idéalisé ,on peut avoir des déceptions.Votre
premier stage s'est bien passé gardez le en tête comme votre référence et rebondissez vers un autre stage.Ne donnez pas raison aux racistes et aux aigris.A votre tour quand vous exercerez et
comme vous avez subi ce genre de brimades vous pourrez devenir une formidable référence pour vos futurs stagiaires.On apprend toujours beaucoup de chose de ce genre d'expérience malheureuse.