Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 13:59


J'ai toujours été fasciné par les journalistes et leurs façons assez abrupte de remuer la merde encore mieux qu'un soignant qui viderai une bassine remplit d'excréments .
C'est le cas avec ses émissions qui pullulent comme la peste dans notre téléviseur .Il faut chercher la faille dans ce système "soignant" et dénoncer tel ou tel situation de la façon la plus lâche et brutale .Bien sûr  l'axe médian de ce genre d'émissions c'est avant tout de choquer pour faire de l'audimat sous couvert d'un pseudo-élan humaniste .Il faut faire changer "les choses" .Mais quelles "choses" .Ce dont ce genre de reportages  ne font pas grand vent  c'est le personnel qui , lui  même  ,est parfois en souffrance voir maltraité .Je me rappelle l'interview d'une cadre qui avait  conscience que dans son établissement il y avait de la maltraitance et qu'elle conseillait vivement ,je cite "aux soignants de changer de métier" .Les mots,la phrase étaient lancés "changer de métier " Vous remarquerez la petitesse d'esprit de ce genre de personne qui vous lance ce genre de cacahuètes comme à un singe .C'est sûre que le soignant qui a un crédit sur sa maison,sur sa voiture et qui est sous payé va pouvoir "changer de métier " .Tout le monde veut s'absoudre d'être accusé d'être maltraitant sur le dos des autres sans chercher le problème où il se trouve réellement .Le problème se trouve dans la formation qui n'est pas continu au niveau des AS , selon certains CHU ou maisons de retraites n'en ont  pas besoin pour "juste faire une toilette" tout en ignorant le travail de fourmi périphérique pour répondre à chaque besoins  .Il faut financer ce qui rapporte surtout depuis que chaque acte pour chaque patient est facturé  .Faire des toilettes ou s'occuper du patient n'est qu'accessoire .Il vaut mieux investir dans des machines qui vont assurer un rendement pour des actes courts qui vont pouvoir développer l'hospitalisation à domicile du patient et baisser les coûts  .C'est une politique qui à force ne cadre plus avec le manque d'effectif puisqu'elle aura comme conséquence pour le soignant si cette hospitalisation à domicile ne marche pas à alourdir l'handicap du patient mais aussi sa prise en charge par la suite  .
Comment ne pas craquer dans ce genre d'institution quand plus de 50% des résidents sont des GIR 1 ( dépendance totale) .
Comment ne pas craquer quand l'on vous appelle à toutes heures .Je ne veux pas trouver d'excuse à la maltraitance mais tout ses paramètres y participent .Être soignant ,c'est un choix de vie mais il faut aussi se confronté à la réalité des interrogations et des harcèlements et des petites violences qui parcellent l'exercice de cette profession  .
Mon autre remarque portera sur le nouveau business de l'or gris qui reste très insidieusement présent dans la quotidien des soignants  .J'avais écrit un article précédemment : "Quand économie rime avec bouffonnerie" et il faut dire qu'il colle tout à fait avec l'actualité du moment .Les spéculateurs de la bourse ne peuvent plus investir dans des actions à court terme comme les céréales ou la farine donc ils se rabattent sur "l'or gris" .Quand je parle "d'or gris" ,c'est le business que vont générer nos "papy et mammy boomers" transformés à leur insu en actions refuges pour actionnaires .
La conséquence que l'on constate  dans  ce genre de pratique ,c'est un budget des plus serré ,pour ne pas dire rikiki ,que se soit au niveau du personnel  embauché qui sera  en majorité non diplômé donc non qualifié   pour faire baisser "les coûts de production" .
Les personnes âgées dépendantes sont transformés en grains à moudre dans ce système .Quand demain vous regardez ce genre de reportage,vous serez que la question de la qualification du personnel n'est pas vraiment posé .Tant qu'ils sont tous en blancs se sont des soignants .Quand elle l'est ,on y passe très furtivement et ils agrémentent le tout d'images choquantes pour ne retenir que des impressions .Ils savent jouer avec le spectateur en montant les situations  à la hollywoodiennes  comme prise dans  "hostel" et le sentiment de dégoût  que cela peut  procurer .Il faut même pleurer pour le journaliste qui a travaillé avec "l'axe du mal " dans des conditions qui sont des plus exécrables  . La vérité c'est que la plupart des soignants qualifiés ne sont que les tirailleurs d'un système gouvernemental qui privatise à tout va que se soit les soins,le travail des soignants et la dignité des plus âgés.
La vérité c'est que la maltraitance des personnes âgées est devenue une institution ,celle de la république  .

Partager cet article

Repost 0
Published by aide soignant
commenter cet article

commentaires

céline 26/11/2010 13:39


je trouve ton blog très intéressant.

j'ai travaillé dans une maison de retraite médicalisé et j'étais non diplomé et dans ce que tu décris ds le paragraphe je ne me suis pas du tout reconnu, certes je n'avais pas la formation le
diplome, mais je savais ce qu'était le metier d'aide soignante et je prenais cette tache très à coeur, et sans vouloir me venté j'étais fière de ce que je faisais malgré ne pas avoir de diplome,
j'avais effectué pendant mes études des stages ou j'observais participé avec les aide soignantes.

ma hiérarchie ainsi que mes collègue (ide) m'encourager ds la poursuite de mon parcours prof en passant le concours....

je pense qui ne faut pas se voilé la face tous ces reportages fait en caméra caché reflete bien certain comportement de certain employé ds certaines institution, malheureusement ça existe pkoi le
caché ? aux yeux du public.

pendant 5 ans passé en maison de retraite j'ai vu bcp de chose de la maltraitance psychologique à la maltraitance physique pkoi garder tous cela en silence non faut se révolté faut arréter de
rejeter la faute sur le manque d'effectifs, le manque de qualification, etc etc il faut se bouger....
biensur je ne dis pas que le manque d effectif etc n'est pas des raisons de la maltraitance loin de là !!

bref

merci de m'avoir lu lol


aide soignant 13/02/2011 12:50



Le manque d'effectif est déjà une maltraitance par négligence ...


Malgrés votre méa culpa je ne peux quand même pas valider le fait qu'entre une personne formé et non formé il n'y a pas une différence .Ce métier ce n'est pas être dans l'action comme vous
l'étiez en tant qua stagiaire mais savoir emettre des diagnostiques crédible des observations que l'on peut faire sur un patient pour qu'ils soient "in fine" réutiliser par l'équipe .Seul la
formation pourra vous l'apprendre .