Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 09:05


Je ne m'étais jamais posé la question pourquoi j'avais fait le choix d'exercer ce métier avant la formation.
D'ailleurs cette question ,personne ne me l'avait posé donc je n'ai jamais prit la peine d'exercer ce petit travail sur moi même.
Au bout du compte cette profession je ne l'ai pas réfléchie mais je l'ai vécue .Beaucoup de formateurs vont vous dire que l'on ne choisit pas ce métier par hasard et qu'il y a une raison au plus profond de soi .Certains vont vous dire que vous venez réparer quelque chose . Souvent je me suis demandé face à certaines agressions psychologique lors de la formation si nous n'étions pas pathologiquement malade  d'exercer cette profession et que face à cette folie du soin ,les formateurs n'étaient pas devenu nos psychiatres du moment  . Si je devais répondre sans réfléchir je conjuguerai ce métier au contraire comme un défi  Le défi de rencontrer d'autres personnes ,le défi de les voir se rétablir ou de les accompagner peut être jusqu'à la fin .Parfois quand je commence mon service mon coeur palpite sous le stress car il faut allé à la rencontre de nouvelles personnes
 .Accepter leurs moeurs ,leur douleur qui n'est souvent pas que physique .
J'avoue qu'en étant dans la position de stagiaire vous ne vous posez pas cette question puisque le premier dialogue entre le patient et le soignant est la plupart du temps opéré  par votre référent de stage  .Par contre quand vous rentrez dans la vie active c'est à vous de donner le pas .
Beaucoup se posent cette question fatidique :"est  ce qu'ils seront capable  à leur tour  d'effectuer cette prise en charge "  physique et psychologique .On se rend compte que la formation n'est pas complète  que  l'on doit prendre sur soi et faire preuve de bon sens et appliqué une psychologie de comptoir . C'est un véritable travail d'équilibriste .Le travail d'aide soignant est certes "au plus proche du patient" ce qui veut dire aussi à fortiori au plus proche des problèmes quotidien .
Bien que  la  formation se veut dégressive  dans l' autonomie que l'on prend  vis à vis de la prise en charge des patients .  Tout le monde  n'est  pas logé à la même  enseigne  et finalement arrivé  à la fin de la  formation beaucoup sont encore dépendant de cette drogue qu'est la référente .Il faut savoir jauger le moment opportun de la formation où le soignant qui est en nous sort de sa chrysalide .
Certaines collègues  de ma promotion n'avaient au final ,jamais accompagné un patient en fin de vie et je dois dire que cette idée les terrifiai au plus profond d'eux même.Bien que diplômés à la fin comme tout le monde  , ils se sont lancés dans une autre formation ,un autre métier pour échapper à cette perspective .Ils avaient atteint leurs limites .La  volonté d'accompagner quelqu'un dans son dessein reste une  valeur essentiel du soignant .
Peut être qu'elle auraient dû se poser cette question "je veux réparer quelque chose en moi,mais quoi ?" ou justement parce qu'elles se sont posés cette question et par respect pour le patient elles ont préféré abandonner .Il ne faut pas y voir de la lacheté ,de la peur ou de l'incompétence mais avant tout une preuve incontestable d'humanisme .Finalement la solution reste en nous . Au final ce métier m'aura appris une chose ,l'on est plus désarmé face à nous même qu'envers autrui .

Partager cet article

Repost 0
Published by aide soignant
commenter cet article

commentaires

Léna 17/12/2015 20:00

Tres belle et tres pertinente reflexion...j'exerce egalement une profession de soins et je peux vous assurer que peu de personnes vont aussi loin que vous dans la recherche de sens de nos choix professionnels! Merci pour ce post

Céline 14/05/2009 19:15

J'ai découvert, et en lisant tes posts, me viennent une foule de questions, sur mon projet, d'avenir, et cela me conforte, dans mon choix.
Merci de faire partager ton expérience, et tes reflexions. Grace à toi, j'arrive a mettre des mots, sur mes motivations a embrasser cette carriere.

aide soignant 25/11/2009 18:34


C'est dur de se remettre en question mais je suis heureux de savoir que mes mots ont pu creer en vous l'envie  de décrire ce métier avec votre propre perception .